Francesco Staro

Mail : francesco.staro@gmail.com

Je suis maître de conférences en anthropologie du développement à l’université Paris Descartes (2020-2021) et membre du LAVUE (UMR 7218). Dans le cadre de mon doctorat en anthropologie (Université Paris 8, France, et Université Milano-Bicocca, Italie), j’ai réalisé une ethnographie des arrangements locaux et des institutions sociales réglementant la gestion de l’eau et l’accès à l’eau parmi les groupes pastoraux et nomades du sud de l’Éthiopie. Je m’intéresse à l’étude des changements socio-économiques chez les pasteurs mobiles, à la dynamique du développement pastoral et à la résilience. Mes travaux de recherche s’inscrivent dans le débat plus large de l’anthropologie politique du développement et de l’anthropologie de l’environnement.

Après ma recherche en Éthiopie, j’ai été initié au travail de terrain au Soudan en 2015 à l’occasion de « l’École d’automne franco-soudanaise. Approches et méthodes d’enquête des sciences sociales sur les inégalités » organisée par le CEDEJ (Centre d’Etudes et de Documentation Economique, Juridique et Sociale), l’Université Paris 8 et l’Université de Khartoum. En 2018, j’ai rejoint le projet AUF-PCSI « Être arabe, musulman, soudanais. Remodeler les appartenances, les pratiques locales et les politiques de l’État au Soudan après la séparation du Sud-Soudan » (CEDEJ Khartoum, Université de Karthoum, Université Paris 8 – coordinateur scientifique B. Casciarri). Dans ce cadre, j’ai réalisé une enquête de terrain sur l’organisation de l’accès aux ressources naturelles et la reconfiguration des appartenances sociales chez les groupes pastoraux Hassaniyya de la région du Nil Blanc.

D’autres missions de recherche m’ont amené à étudier les politiques et les pratiques de coopération au développement et d’aide humanitaire en milieu pastoral. J’ai travaillé comme expert en pastoralisme à l’Université de Tufts (Feinstein International Center) dans le cadre du projet BRACED (Building Resilience and Adaptation to Climate Extremes and Disasters) dans l’est du Tchad (Dar Sila). Je travaille également comme consultant indépendant pour des organisations de développement (travail sur le terrain au Congo RDC, en Ethiopie, au Tchad et en Ouganda).

En tant que membre du corps enseignant du programme CliMigraForm, je contribuerai à des sessions de formation dans la perspective de l’accès aux ressources naturelles et de la production de connaissances sur la nature.

Publications

Staro Francesco & Santagostini Paolo. 2017. « Ecole d’automne franco-soudanaise (Master/Doctorat). Approches et méthodes de l’enquête de terrain en sciences sociales autour des inégalités (Khartoum, 24-31 Octobre 2015) », Journal des anthropologues, 148-149, pp. 303-309. [ https://journals.openedition.org/jda/6719 ]

Staro Francesco 2019, « Le sang, le lait et l’eau. La gestion des ressources hydriques au cœur de l’anthropologie des sociétés tribales et pastorales », in B. Casciarri and D. Blanchon (eds), L’accès à l’eau en Afrique: vers de nouveaux paradigmes? Vulnérabilités, exclusions, résiliences et nouvelles solidarités, Presses de l’Université de Nanterre, collection « Espace et Justice », pp. 65-78. [https://presses.parisnanterre.fr/?p=4520]

Casciarri Barbara & Staro Francesco (eds). 2019. « Water and Pastoralists. Social Contexts, Development in Practice and Resource Grabbing », special issue Nomadic Peoples, 23, 2.

Staro Francesco & Schlee Günther. 2020, « Identity Politics in Contemporary Ethiopia and Sudan », Cahiers d’études africaines, 240, pp. 1005-13. [https://journals.openedition.org/etudesafricaines/32812?lang=en ]

Staro Francesco. (forthcoming 2021). Anthropologie politique et gestion de l’eau en contexte pastoral. Reconfigurations socioéconomiques et identitaires chez les Garri du sud éthiopien entre Etat et ONG, Paris, Éditions L’Harmattan, collection “Connaissance des hommes”.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :